@

Les fils d’Héphaïstos

Depuis la naissance du système solaire il y a 4,5 milliards d’années, des mutations de tous ordres se sont enchaînées, sans jamais s’arrêter. Nous ne sommes pourtant qu’à la moitié de notre histoire, l’implosion du soleil étant prévue dans 4 milliards d’années. À quoi ressemblerons-nous d’ici là ? A un homme « augmenté » ou « réparable à l’infini »? À quelles nouvelles mutations devons-nous nous attendre ? Quels problèmes cela pose-t-il en terme de droit et d’éthique ? Comment allons-nous nous adapter au changement climatique et à la crise des énergies fossiles ? Quel habitat, quelle nourriture seront à notre disposition ? Quelle agriculture et quel modèle économique peut-on envisager ? Serons-nous obligés de vivre sur d’autres planètes ?

 

Post-Homo-sapiens-Miran Kim-1997

 

Les Post-Sapiens sont le résultat de formes émergentes se dégageant petit à petit des multiples avatars que l’homme adopte de nos jours, du fait notamment de l’influence qu’exerce sur son évolution les nouvelles sciences et technologies.

 

En ce XXIème siècle l’humanité est au commencement de la plus grande transformation de son histoire. Nous entrons dans une nouvelle ère où la définition même de l’être humain va fortement évoluer et s’enrichir. Notre espèce va se libérer des bases de sa génétique et réaliser des prouesses inimaginables en termes d’intelligence, de progrès matériel et de longévité. L’environnement informatique et technologique détermine aujourd’hui notre vie tout autant que le fait notre code génétique.Ce qui menace aujourd’hui la société globale d’effondrement résulte de la mystérieuse contrainte qui s’impose à elle de poursuivre son développement sans limite. Et cette contrainte ne peut être satisfaite que par la restriction toujours plus poussée des libertés humaines.

 

Cyber Prométhée

Nous abordons une ère où s’enchevêtreront la technologie et l’être vivant, où le corps existera en partie à l’extérieur du monde biologique et dépendra de moins en moins de l’écosystème organique. Dans cette union de l’homme et de la machine, le savoir et les compétences implantés dans nos cerveaux se combineront à la rapidité et aux capacités de partage de nos créations technologiques.

 

Cependant, le développement de la société techno marchande ne se fait pas sans que chaque jour de nouveaux dangers soient identifiés, qui menacent les êtres vivants. Et s’il est devenu courant d’admettre que la prolifération des dispositifs technologiques ne va pas sans risques, il est en revanche toujours difficile de savoir comment prévenir ces risques. Une des plus importantes difficultés réside sans doute dans le fait que ces dispositifs supportent généralement la croissance économique, fondement du fonctionnement des sociétés occidentales. Ainsi toute alerte qui vise à prévenir un risque sanitaire ou écologique engendre simultanément le risque de freiner cette croissance. Nombreux sont ceux qui veulent croire que la vitalité des institutions économiques, à travers le travail qu’elles offrent, sont encore le garant de notre prospérité et de notre bien-être.